• Shiny Seven Stars 02

    Yuki-sama.

    Comme vous pouvez le voir j'ai du temps à perdre.

    Et donc, épisode 02.

    Je ne pensais pas qu'il serait aussi bien. En général, les premières personnes qui passent ne sont pas les plus intéressantes dans Pretty Rhythm, du coup, leurs histoires sont faites un peu à la va vite et leur moment de gloire aussi. Bon, c'est le cas de Yuki-sama qui n'aura probablement que cet épisode pour briller, mais il reste quand même intéressant.

    Il me fait un peu penser à Wakana d'ailleurs. Leurs histoires sont en apparence assez similaires. Le père autoritaire qui veut que son enfant quitte les Prism Shows, la mère silencieuse mais qui en réalité soutient son enfant, et l'enfant qui semble crouler sous la pression mais qui prend finalement son envol. Bon c'était pas aussi épique que la gifle de la mère de Wakana à son mari, mais quand même.

      

    On commence l'épisode avec nos Edeliens en train de manger, comme d'habitude. Et comme Yuu-chan est trop mignon, je me permets de déposer cette image. Sa nourriture a l'air également très bonnee. Yuki-sama n'étant pas présent, naturellement, Shin demande où il se trouve. C'est là que les autres expliquent que Yuki-sama s'entraîne depuis un moment pour un spectacle de Kabuki très important.

    "C'est l'histoire d'un lion qui jette son lionceau d'une falaise pour qu'il grandisse." That's basically Infinity War.

    Quel résumé qui donne envie de voir le spectacle. Heureusement qu'il est connu de base.
    Kakeru explique que ce spectacle est joué depuis des générations par la famille de Yukinojo et qu'il est le prochain à avoir le rôle principal. Les garçons en déduisent qu'avec ce rôle important, c'est "normal" que Yukinojo soit si occupé. Ils reviennent d'ailleurs sur le fait qu'il ait donné sa place à Shin lors de la Prism King Cup. Ce dernier ne comprend pas lui-même pourquoi Yukinojo lui a donné sa place. Taiga dit qu'il a simplement reconnu son talent, mais il semblerait y avoir anguille sous roche.

     

    Yuki sama s'habille donc de cette manière en dehors des entraînements. Je ne sais même pas quoi penser. Ça lui va bien mais c'est en même temps si loin de son image habituelle. Je suis un peu perturbée.

       

    A gauche, la peluche de Yukinojo. A droite, celle de Rhythm. Les gens, je remarque presque toutes les références c'est incroyable. Je suis une vraie chômeuse, comment est-ce que je peux connaître autant un anime.

    Rentré d'entraînement, Yukinojo reçoit la visite de Shin. Il lui demande la raison de son action lors de la Prism King Cup. Ce à quoi Yukinojo répond simplement "j'aime tes shows.". Mais Kakeru et Minato, qui écoutaient aux portes (bande de mal élevés), n'y croient pas.

    On notera la tenue de Kakeru que j'aime particulièrement sur cette image.

    yes des culs

    Kakeru a l'air d'un pervers.

    Traditionnelle scène de bain, on a l'habitude avec KOP maintenant. Si jamais vous voulez voir des fesses c'est le moment, y'a un gros plan sur celui de Yukinojo à un moment.

    Parce que quand on est nus, on est plus vulnérable (logique), Kakeru et Minato parviennent à retirer les vers du nez à Yukinojo. Enfin, c'est plutôt Kakeru qui commence. Les edeliens semblerait-il, étaient tous frustrés de devoir laisser l'avenir d'Edel rose entre les mains d'un bleu lors de la Prism King Cup (pour rappel, un étudiant d'edel rose devait impérativement remporter le titre de King afin que l'école ne ferme pas).

    Les gens énervés je ne comprends pas pourquoi vous vous faites du mal à vous même. Je veux dire, ça fait mal.
    Yukinojo raconte donc l'histoire de sa famille. En tout cas, ce qu'il en sait.

    Il pensant vivre une vie normale dans une famille normale. 

    Sache une chose Yuki, si à tes cinq ans tu as une coupe au bol sans aucun raison, c'est que ta famille est tout sauf normale.

     

    Son père était super beau par contre, dommage qu'il soit si grincheux. Il était gentil pourtant.

    Face à tant de beauté, Yukinojo ne peut que vouloir aspirer à la même chose. Et donc, depuis tout petit, il s'entraîne au Kabuki. Cependant, lorsque ses entraînements deviennent de plus en plus intensifs au fil des années, il finit par dire à sa mère qu'il en a marre.

    C'est là qu'elle réalise une action qui est restée gravée dans sa mémoire, elle va se planter une broche dans le bras histoire de se faire saigner, tout ça pour expliquer que lui et elle ont le même sang et qu'il ne peut donc pas abandonner le Kabuki.
    Tant de drama inutile, les gars. Je veux dire, la cicatrice de cette action, n'a toujours pas disparue des années plus tard. C'est quand même légèrement abusé. Pas besoin d'en arriver là devant un si jeune enfant. Normal qu'il soit traumatisé.

    Yuu qui porte un haut Bell Rose parce que c'est un fanboy. 

    Après avoir raconté son histoire à ses amis, Yukinojo décide de prendre courage et va voir sa mère, qui lui raconte donc toute l'histoire de sa famille.

    Je ne le savais pas, mais le Kabuki vient en fait de la famille maternelle de Yukinojo, les Kunitachiya. Son père, passionné de Kabuki, est devenu héritier de l'art Kunitachiya avant de se marier avec la mère de Yukinojo. Cette dernière a d'ailleurs arrêté le Kabuki après que le père de Yukinojo l'ait surpassée et soit devenu l'héritier de la famille. C'est probablement parce qu'il veut être à la hauteur des attentes Kunitachiya que le père de Yuki-sama est aussi stricte.

    Malgré tout, la mère de Yukinojo le rassure en disant qu'il n'a jamais voulu fuir le Kabuki en faisant des Prism shows.

    On se retrouve ensuite à une scène qui m'a semblé familière. Yuki-sama demande à son père s'il peut participer à la Prism One Cup (? je ne sais même pas si elle a un nom). Au même moment, la mère de Yukinojo, à son tour, demande à son mari de le laisser participer. Son père, stricte, lui dit donc qu'il s'agira de son dernier show. 

    Et puis le show, enfin. La musique n'était pas celle que j'avais prévue, un peu déçue mais elle reste quand même géniale. Dommage. Mais étant donné que Crunchyroll traduit les chansons (et ça, c'est génial), on comprend l'utilité de cette chanson et donc ça marche.

      

      

    C'était tout simplement splendide. Surtout les scènes un peu plus sombres, je trouve ça magnifique les jeux de lumière.

    Senbonzakura Splash !

    Ahhh ça veut donc dire Myriade des cerisiers en fleurs. D'accord. J'écoutais la chanson d'Hatsune Miku sans jamais me poser la question.

    ADN Kunitachiya Spiral !

    Ça faisait longtemps les sauts comme ça ! DoReMiFa Slider était le plus fréquent je crois.

    Crunchyroll ne traduit pas les Nirenzoku, je ne sais pas vraiment pourquoi. Au bout du troisième ça devient combo. C'est dommage, je crois que les sauts d'affilée ont encore de l'importance dans KOP pourtant.

    Troisième saut. Il me fait beaucoup penser à Beru depuis le début de son show mais encore plus sur cette image.

      

    Cet anime est tout bonnement incroyable. Au deuxième épisode on a déjà un Prism Jump qui défie toutes les lois de la logique en nous pondant un personnage qui fait du feu uniquement grâce à sa chevelure. A ce moment précis l'anime ressemblait à un shonen.

    On dirait Jiraya.

    La réaction du stand ennemi.

    Victoire indiscutable de Yuki-sama, c'était plutôt évident j'ai envie de dire. Félicitations, c'était tout bonnement incroyable, j'ai aimé du début à la fin et surtout ce show incroyable.

    Fantastique.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :