• Shimoseka

    Article datant initialement du 

    "Shimoneta to iu gainen ga sonzai shinai taikutsu na sekai" le titre n'est pas du tout long. Mais bon, c'est pas pire que ÇA. Sérieux les japonais ! On se calme !

    L’histoire se déroule seize ans après la mise en application de la « Loi au maintien à l’ordre public et de la morale pour le développement de la Jeunesse » qui interdit le langage grossier ou les situations jugées indécentes en public dans le pays.

    Alors qu'il s'inscrit dans une école d'élite de bonnes mœurs, Tanukichi Okuma est enrôlé par l’Organisation Anti-Système (SOX) d'Ayame Kajo, une fille complètement délurée. Ainsi, Tanukichi finit par prendre part aux actes « éro-terroristes » contre l’école tout en évitant de se faire attraper par le Conseil des élèves dont l’intelligente Anna est la présidente et ne laisse pas l’adolescent indifférent…

    Shimoseka

    L'érotisme guidant le peuple, tableau du 21ème siècle.

    Un monde ennuyeux où les blagues salaces n'existent pas ou Shimoseka, est à la base un light novel. Une adaptation animée voit le jour en 2015, et d'ailleurs, l'épisode final est sorti aujourd'hui (le 19/09/2015). (à cause de ma mère je publie l'article après...)

    J'ai beaucoup aimé cet anime. L'air de rien, il est vraiment bon, et j'ai été agréablement surprise de la série.

    L'univers de l'anime est vraiment bien exploité, et on le connaît vraiment bien. L'ambiance qui y règne est d'ailleurs très intéressante, à savoir, le "pays le plus sain qui existe". C'est d'ailleurs à cause (ou grâce) de cet univers que l'intrigue suivante est mise en place.

    L'intrigue était pour moi un peu bizarre. Je pensais vraiment qu'il s'agirait d'une énième comédie ecchi-harem, mais en fait, c'est beaucoup plus poussé que ça. On a vraiment une série qui a un fond très intéressant et intelligent, qu'on suit et qu'on apprécie sans trop de soucis. L'éro-terrorisme a sa place dans l'oeuvre dans le sens où c'est le total opposé de son univers, et du coup, les deux marchent plutôt bien.

    Le scénario est très réussi. J'ai un moment vraiment douté sur la tournure de Shimoseka. Tout simplement parce que le premier épisode avait beau être super intéressant, je me demandais si ça allait tenir durant les 12 épisodes. Et puis finalement, on a eu une série très plaisante, avec une petite intrigue de fin assez intéressante, qui a bien mérité d'exister.

    Les personnages sont pour moi très bien réalisés. Ils ont tous un petite caractère drôle en soi, qui ajoute encore plus d'humour à cet anime, déjà bien hilarant. Il y en a aucun que je déteste, je dois avouer que c'est rare que dans une série, je ne déteste aucun personnage.

    Même si j'avais un peu de mal avec tête de gland (ou Kosuri si vous préférez), c'est au final un personnage qui veut vraiment que la société change, et elle fait de son mieux pour ça.

    On a une série hilarante, très intelligente, elle vaut vraiment la peine d'être regardée. Même s'il y a du ecchi, il a une raison d'être présent, et ça ne nuit pas du tout à l'oeuvre.

    17/20, vraiment, c'est à voir.

    Petite image sympa.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :