• PRIPARA THE MOVIE

    ENFIN. Franchement, j'attendais de voir ce film depuis tellement longtemps. Et je l'ai enfin vu.
    Bon, je vais pas le répéter 4008254 fois, mais vus que je ne comprends pas le Japonais, on va devoir se fier à l'image. 

    Partie 1:

    Au début, on nous fait une farce à deux balles sur PRASS. Finalement, on félicite Lala de ses efforts pour devenir une Idole, et les Senpai demandent à Lala de leur montrer quelques trucs sur le monde de PriPara.

    S'en suit une série interminable de Shows vus et revus, qu'on a bouffé des tonnes de fois durant la série. J'ai eu envie de pleurer en croyant que c'était un coup du Film de Pretty Rhythm. Mais, finalement, il se passe quelque chose.

    Une scène totalement épique de la rencontre entre Rinne et Faruru. Je dois avouer que je n'y attendais pas. Je ne savais même pas que Rinne ferait partie du film. Elles se présentent, et Rinne propose à Faruru de danser. Elles se touchent la main, et un bug se produit dans le "train" où Lala & Co étaient. C'est un train qui voyage dans PriPara ou je en sais quoi, bref, c'est bizarre.

    Elles arrivent dans le "??? des mascottes". Oui, j'ai essayé de trouvé la traduction, mais c'était vraiment trop incompréhensible. Du coup, on va appeler ça le cimetière des mascottes, parce que ça y ressemble. 

    Le train est aspiré dans une espèce de trou noir. Mais là, première scène superbe du film: LE SHOW DE COSMO-SAN.

    ET PAS N'IMPORTE QUEL SHOW HEIN. UN PRISM SHOW ! PRISM.

    J'ai jamais été aussi contente de voir un Prism Show de ma vie xD

    Cosmo-san vient les sauver grâce à son Prism Show. Eh ouais, parce que les Prism Shows, ça sauve. Et qu'est-ce que c'est beau en plus. Vous avez vu le magnifique décor ?

    Elle a fait un PRISM JUMP. PRISM.

    Vous trouvez pas que sa musique a un petit air d'une musique des One Direction à un moment ? Vers 01:00

    Ah tu vois Lala ? Les Prism Stones, c'est tellement mieux que vos tickets à deux balles.

    "Bienvenues dans le monde du Prism Show !" firent les 4 Meganee. C'était épique.

    Lala, en bonne idiote, ignore ce qu'est un Prism Show. Et là, SAINTS débarque. ENFIN.

    Dans le film, on a le droit à quatre chemins qui nous mèneront à des moments différents.

    ROUTE 1: Lovely Dream Tour

    On y trouve encore du recyclage, avec You May Dream, Mirai no Jibun he, Hato Iro Toridori mu, Mera mera Heart ga Atsuku naru, Cheer Yeahx2, Little Wing & Beautiful Pride, et Dream Goes On. 

    La production nous manque tellement de respect que quelques fois, elle met le recyclage du Film Pretty Rhthm, qui est lui-même du recyclage. Rien à dire.

    ROUTE 2: Perfect Star Tour

    On y retrouve ici les meilleurs Shows de Pretty Rhythm, c'est-à-dire, les plus beaux, les plus parfaits.

    Il y a Get Music, Que Sera, Dosha Buri Happy, Switch On My Heart, Sevendays Love, Senvendays Friends, Nth Color, et You May Dream (all stars ver). JE NE COMPRENDS PAS POURQUOI GIFT N'EST PAS DEDANS.

    ROUTE 3: Super Miracle Tour

    Encore une fois, recyclage avec:

    Hop Step Jump, Mirage Jet, Thank You, Cherry Picking Days, Alive, Yoinakaso, Kokoro Juuden, et GIFT. MERCI. Par contre, je ne suis pas d'accord que les autres souillons ne souillent la chanson de Rinne.

    ROUTE 4: Mune Kyun ! Prism Boys Tour

    Là, ça devient intéressant.

    Bon, on nous fait quand même du recyclage, hein.

    Athletic Core contient des scènes que l'on a pas vues dans l'épisode 51, comme le moment où Kouji chante. Je dois avouer qu'il est pas très beau en 3D hein. La prod a bien fait de ne pas crever nos yeux avec.

    Cette scène ne vous dit peut-être rien, mais c'est aussi de recyclage. Regardez la date de cet article.

    Le pire, c'est que la Prod n'a même pas eu la décence de mettre les Prism Jumps de Kouji et Hiro.

    Ça aussi, même si c'est incroyablement beau, c'est du recyclage. Ne rêvez pas, la production ne s'est pas fait chier.

    Ça fait gay.

    Ça fait AUSSI gay.

    Ensuite, on attaque la partie de ce film, qui fait qu'il est d'autant plus épique.

    FLAVOR, vous connaissez ? C'est la deuxième chanson d'OverTheRainbow. Elle est dans le film. Premier point important, cette chanson n'est pas apparue dans PRRL.Pas du tout. Deuxième point important, le show a été fait... sans budget ?

    TOUT EST ABSOLUMENT GROTESQUE DANS CETTE VIDÉO. J'ARRIVE PAS A RESTER SÉRIEUSE EN VOYANT A QUEL POINT ILS SONT RIDICULES.

    Les décalages images/son, les pas incroyablement exagérés, les tenues, leur tête, le côté gay, l'endroit où ça se passe, tout est fait pour nous faire pisser de rire. Je vous jure, si un jour je suis déprimée, j'irai regarder cette vidéo.

    C'est la première fois que je pleure de rire devant une vidéo. Norman & CO ne sont rien à côté d'Over the Rainbow.

    etre gay hayami hiro gay podcast

    Le Prism Jump est d'un grotesque encore jamais vu dans l'histoire de Pretty Rythm, sans parler de ceux des Callings.

    TOUT dans ce Show fait gay.

    Et dire que je pensais que Kazuki n'allait pas passer par cette phase de sa vie... 

    Le pire, c'est que le Show n'est même pas en 3D.

    PARTIE 3:

    En sortant des portes, Lala & Co voient le monde du Prism se briser. Ce sont bien les seules à trouver ça bizarre, puisque Meganee & SAINTS regardent sans rien dire. OKLM, le monde se brise, rien d'alarmant !

    Pour faire réapparaître l'éclat du Prism, Lala & Co décident de faire un Prism Show.

    Ça faisait longtemps qu'on avait pas vu cette manière de se changer, vous ne trouvez pas ?

    Alors, laissez-moi vous dire un truc. Peu importe ce que vous ferez, vous n'arriverez jamais à faire un beau Prism Show. Même s'il est plutôt joli, leur Prism Show n'est rien comparé à ceux des vraies Prism Stars.

    Et puis, elles ont cru qu'elles allaient aller loin avec leurs micros, et leurs talons sans lames pour patiner ?

    MINNA ISSHONI ! PRETTY RHYTHM PARADISE !

    Eh ouais, vos Making Dramas ne sont pas aussi beaux, n'est-ce pas ? L'Aurora Rising, ça n'existe pas chez vous, n'est-ce pas ?

    Alors que de leur côté, SAINTS-SAMA vous bat sur votre propre terrain. Mais bon, si je peux vous consoler, je dirais que c'est parce que vous êtes encore jeunes.

    Ainsi se termine le film, sur Lala & Co qui repartent, et une petite scène inintéressante dans PriPara, où on apprend que Cosmo-san s'inspire de l'éclat du Prism pour créer ses tenues. PRIPARA N'EST RIEN SANS PRETTY RHYTHM.

    Que dire ?

    J'ai été déçue, et en même temps, très enchantée.

    Ma grosse déception vient de tous ces recyclages inutiles, que l'on a vus et revus dans les séries, et même dans le film Pretty Rhythm. Je trouve dommage de ne pas faire de réel travail. De plus, le film n'est pas vraiment bon dans son scénario. L'éclat du Prism qui se brise, c'est insensé, étant donné que Rinne ne s'est pas arraché les ailes. Le film a un scénario (si on peut l'appeler comme ça) à deux balles, on dirait que la production l'a écrit quand l'un des membres était aux toilettes et qu'il s'ennuyait un peu. Il ne faut pas chercher de réelle logique, il n'y en a pas, c'est juste un prétexte pour foutre des Shows et du Fan Service.

    Mais, ce Fan Service marche. La rencontre entre les personnages est un réel plaisir pour un fan de l'une des deux  séries. Les Crossover, en général, ça fait toujours plaisir, et encore plus si n connait les deux univers. Le Prism Show de Cosmo-san, le Show de SAINTS, le "prism show" de Solami Dressing, le duo de Kouji et Hiro, tout ça, ça fait plaisir à une fan comme moi.

    Au final, je dirais que le film ne peut plaire qu'à deux catégories de personnes: celles qui connaissent les deux univers et qui aimeraient les voir se mêler, et ceux qui aiment les séries d'Idols en général. Ne cherchez pas un scénario ou une réelle intrigue dans ce film, ni un réel fil conducteur.

    Je mets la note de 13/20 à PriPara the Movie.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :