• PRIPARA SAISON 2

    Oyé Oyé ! Chers citoyens ! Aujourd'hui est un grand jour !
    Anama a enfin levé ses fesses et a décidé d'écrire la Review de la saison 2 de Pripara !

     

    Je pense que si vous lisez cette Review, vous devez connaître l'anime, n'est-ce pas ?

    - Fais quand même un résumé, saperlipopette !

    Maintenant en sixième, Lala continue toujours ses activités d'Idol, aux côtés de ses amies de SoLaMiDressing.
    Alors qu'elle se rend à PriPara, Meganii lui annonce que les deux Teams ont été supprimées...

    - T'es sérieuse là ? C'est quoi ce résumé minime là ?!

    - Il y a trop de sous-intrigues bizarres, je ne peux pas résumé tout le truc...

    Qu'est-ce que j'en ai donc pensé ?

    LES ÉPISODES

    Ça aurait pu être bien. Ça aurait pu être vraiment bien. Sauf que ç'a lamentablement échoué. Ah oui. Là, la série s'est vraiment ramassée.
    Ça essaie de créer une bonne intrigue, puis ça ajoute des personnages, puis ça essaie de rattraper le coup en rajoutant des personnages, puis ça essaie de les rendre "profonds" pour faire comme s'ils avaient réfléchi alors que même moi j'aurais pu la créer, cette "profondeur"... C'est n'importe quoi, hein.

    Evidemment, je vais détailler, en essayant de rager le moins possible. Parce que c'est désagréable quand quelqu'un rage trop.

    Donc à partir de là, je spoile. En même temps, tout est tellement prévisible, qu'est-ce que tu veux te spoiler ? Hein ?! Dis-moi ? De toute façon, il n'y a même pas de mystère, alors bon...

    Revenons d'abord sur la fin de la saison 1, pour situer le tout.

     

    Après avoir sauvé Falulu, Lala & Co peuvent profiter paisiblement de leur activités d'Idols. Falulu, quant à elle, pars avec Unicorn à PriPari, ne voulant pas quitter sa mascotte. Alors qu'elles s’apprêtent à faire un Show, SoLaMi♥Dressing apprend que leurs Teams respectives ont été dissoutes...

    Et voilà. Ça s'arrête là.

    En soi, ce n'est pas grave, parce que ça permet de garder un certain "suspense" (pas réellement, vu qu'on sait très bien que leurs Teams vont être reformées ensuite), et garder le spectateur en haleine jusqu'à la saison 2.  Et ce pari il a été tenu. Parce qu'au début de la saison 2, c'est exactement ce qui se passe. On reprend directement l'intrigue qui a été introduite (au dernier épisode, m'enfin...), et ça dure pas mal de temps.
    En même temps, on nous introduit le nouveau duo, Aromageddon.

    Ce groupe était très intéressant jusqu'à l'anniversaire d'Aroma. Avant cet événement, elles avaient un but, et une façon de penser presque "révolutionnaire". Mais à ce moment de la série, on ne pouvait pas "séparer" les groupes. On n'avait pas le droit de piocher dans chaque trio pour créer sa Dream Team. Pourtant c'était évident vu qu'une Dream Team est composée de 5 participants. Mais on ne pouvait pas. C'était un sacrilège de faire ça. Et elles étaient considérées comme des méchantes, du coup.

    Ce premier arc, du début de la saison 1 à l'anniversaire d'Aroma, j'ai appelé ça l'arc d'Aromageddon. Parce que cette partie de la série est centré sur ce groupe.

    Cet arc était assez intéressant, a clairement permis de poser l'intrigue, et aussi de développer les personnages de Mikan et d'Aroma, et même Sophie. Pour ça, je ne pouvais qu'apprécier cet arc, même s'il était un peu trop tiré par les cheveux sur cette idée de dessin déchiré et jeté dans un étang.

    Le fait est que le développement des personnages a été un vrai plaisir.

    Après ça, on a plus réellement d'arc. Et c'est bien à partir de là que ça commence à dériver. Parce que lorsqu'il n'y a pas d'ordre, forcément ça part en n'importe quoi. Un coup je vais à droite, un coup je vais à gauche, et je ne fais pas ce qu'il faut vraiment faire.

    Après quelques épisodes de remplissage, Fuwari-chan fait son apparition. Je n'ai rien à dire là-dessus. Elle ne fait pas son début tout de suite, d'accord, j'ai trouvé ça assez forcé, mais pourquoi pas. Avant elle, on n'avait jamais vu d'Idol "Natural", donc c'est peut-être pareil pour les Akai. Donc je ne vais pas râler, c'était plutôt bien pensé. Elle vient des Alpes, alors elle doit s'adapter, ce qui est assez difficile pour elle. Au début, elle fait un nombre incalculable d'erreurs, mais au fur et à mesure, certaines disparaissent, et elle devient beaucoup plus à l'aise avec le monde "moderne". Pour ça, j'ai bien aimé la façon dont Fuwari a été introduite.

    En même temps, on commence à introduire Hibiki-chan. Et je pense que c'est vraiment à partir de là que ça devient bizarre.

    On introduit Hibiki-chan comme un garçon (même si pour le coup, j'avais un doute depuis le début), et en soi, ce n'est pas "bizarre". Mais c'est à partir de là que j'ai commencé à ne plus réellement comprendre PriPara. Parce qu'en plus de faire passer Hibiki-chan pour une antagoniste sadique et manipulatrice (même si pour le coup, "manipulatrice", ce n'est pas totalement faux), je n'arrivais plus à comprendre. Je ne voyais pas où ça voulait en venir, quel était le but des personnages etc. Avec Falulu qui revient, Aromageddon qui apparaît 8 secondes par épisode puis revient, repart, revient... On sent déjà que la production ne gère plus ses personnages. Qu'il y en a beaucoup trop, et qu'on ne peut pas tous les faire apparaître dans le même épisode, au risque d'en faire des transparents. Mais on dirait que c'est ce qu'ils ont préféré. Ajouter des personnages pour en effacer d'autres un certain temps. Et ça ne marche carrément pas. Et ça fait partie des défauts de cette saison. Il y a trop de nouveaux personnages. Et la production n'arrive pas du tout à gérer.

    Ça va dans tous les sens, dans l'épisode 63 on a une bataille d'audience bizarre, peut-être une métaphore par rapport au fait que l'audience de la série baisse aussi. En même temps vu les épisodes que la Production sortait..

    Pour biiiiien enfoncer le truc, et montrer que la série est bien en train de mourir, on ajoute ENCORE un personnage, qui plus-est, inutile et insupportable, j'ai nommé Ajimi ! En plus d'être une Idol, on nous apprend que c'est un PROFESSEUR.
    Alors, un professeur qui joue à l'idol, pourquoi pas ?
    Un professeur qui se comporte comme ça, c'est limite.
    Mais alors un professeur qui TRAÎNE avec ses élèves et qui fait AMI-AMI avec ces derniers... Arrêtez ça, la production. Vous allez vraiment trop loin. Ces "retournements de situation" ne sont même pas drôles, d'accord ? Même pas surprenant. Après Leona, plus rien ne peut nous étonner, d'accord ? Donc, maintenant, on arrête ces trucs à deux balles, du gens "Oh ! Jean Pierre est en fait Jean Manu !"

    Encore un autre personnage ! Tiens donc !

    Après ça, quelques autres épisodes de remplissage où Lala & Co essaient de retrouver Kaitou Genius, même si tout le monde sait que c'est Hibiki-chan, on attaque l'arc de cette dernière, en commençant par l'épisode 73.

     

    Je vais vous épargner mon avis sur Hibiki-chan, qui va se répéter trop souvent. Mais, je trouve que les choses sont devenues un peu plus intéressantes à partir de là. L'ambiance était beaucoup plus intense, c'était très intéressant comparé aux épisodes plats auxquels on avait fait face avant. A partir de l'épisode 73, j'ai commencé à reprendre espoir, depuis les épisodes affreux que j'avais dû regarder avant.

    Ensuite, je crois que la production s'est dit "merde ! Leur but en fait c'est de devenir Kami Idol! Et Hibiki monte trop vite là!". Mais, du coup, elle développe bien les personnages là. Ça se centre sur un affrontement que je trouve très bien mené, à savoir "la Team des gens compétents" contre "La Team des travailleurs". C'était intéressant, surtout avec Mireille. Finalement, la production a compris qu'il fallait développer le personnage de Mireille, qui peut être intéressant lorsqu'elle ne nous saoule pas avec ses "Puri".

    L'épisode 77 nous a proposé un vrai Show. Un magnifique. Sublime. Et une défaite écrasante pour Lala. Je dois avouer que j'ai bien aimé. Lala a toujours été dans une Team gagnante. Et elle y sera toujours, c'est ce qui est dommage. J'ai du mal à éprouver une quelconque sympathie envers ce personnage non-développé. Elle n'est pas intéressante parce qu'elle n'a pas d'histoire.

    A partir de l'épisode 84, FINALEMENT, on développe quelques personnages: Dorothy, Leona et Mireille. Enfin ! Ils réalisent finalement leurs propres Shows en dehors de leur trio respectif et réalisent un Golden Fairy.

    L'épisode 86 a montré que, même en ayant des personnages intéressants,  et un enjeu superbe, on pouvait tout gâcher et faire en sorte que la fin de la série soit juste dégueulasse. J'ai été très surprise de voir une nullité pareille. D'être aussi déçue. D'avoir perdu mon temps chaque semaine à regarder chaque épisode alors que la fin est aussi bâclée.

    On a une compétition avec un enjeu très bon, à savoir, atteindre la cloche, afin de réaliser l'un de ses souhaits. C'était bien orchestré, parce que même si la musique n'était pas superbe, j'ai adoré voir les personnages se faire la guerre, même si ce n'était pas du tout équitable, m'enfin bon. Le fait est que c'était intéressant. 

    Mais ils ont dû faire un de ces twists à la con avec le 'Final Fairy". Ce n'était pas une bonne idée, surtout si c'est pour que ce soit Lala qui le fasse. Ç'aurait été mieux si un des proches de Hibiki l'avait fait. Ça aurait pris un sens comme ça. Mais là, ça montre juste qu'il faut être personnage principal pour gagner, et qu'en temps que personnage principal, on a le droit de briser les rêves d'une personne qu'on ne connaît pas et à qui on a parlé 5 minutes à tout casser.

    Mais ça ne s'arrête pas là. Après ça, Lala & Co, qui réussi à faire sonner la cloche en premier, est envoyée dans une espèce de monde parallèle où l'amitié n'existe pas. J'ai déjà fait une review sur l'épisode 87 alors je ne vais pas me répéter, mais je n'ai pas aimé cet épisode, parce que je n'aime pas être prise pour une idiote. 

    Un Deus Ex Machina apparaît ensuite, celui d'une faille dans le système, qui menace la vie(?) de Hibiki-chan, Fuwari et Ajimi. 

    Vous voyez, que même avec une super idée, si on ne réfléchit pas, on fait n'importe quoi et on prend le spectateur pour un idiot ?

    Et bien voilà. Lala & Co réalisent un Show, sauvent les 3 filles, puis Hibiki se casse dans l'épisode d'après, avec Falulu et Fuwari.

    Voilà. Voyez la différence entre le début de la série, assez bien organisé, puis le milieu de la série assez bâclé, puis les épisodes 73 à 85 plutôt biens réalisés, et la fin, complètement nulle. Une fin des plus nulles. Voilà.

    LES PERSONNAGES

    Les personnages introduits sont tous intéressants, Garuru, qui n'a aucune utilité si ce n'est prendre de la place. Ajimi n'est certes, aucunement intéressante, mais comme elle apporte quelques informations que l'ont ignorait et qui font avancer l'intrigue, elle est quand même utile. Encore heureux. Parce qu'en plus d'être insupportable, si elle était dans la série juste pour y être...

    Aromageddon est un groupe qui aurait pu être intéressant s'il n'avait pas cessé toute activité depuis l'épisode 48. Il ne leur a pas fallu énormément de temps pour abandonner leurs objectifs. Un gâteau d'anniversaire et le tour est joué ! Dommage. Parce que leur objectif était très intéressant, et parce que c'était le premier groupe qui proposait clairement de séparer nos trios, à l'époque où c'était encore un sacrilège de faire ça.

    Hibiki a une histoire, certes très simplette, mais suffisamment réaliste pour qu'on y croie et qu'on comprenne pourquoi elle est comme elle est actuellement. Donc de ce côté-là aussi, ça va.

    Fuwari était intéressante au début, mais depuis l'épisode 73... Je n'arrivais pas à l'apprécier. J'ai trouvé ça super lâche de sa part de quitter PriPara parce qu'elle était choquée d'avoir découvert que Hibiki-chan était une fille. Ça m'a beaucoup énervée.

    GRAPHISMES

    La 3DCG est très jolie, on ne peut rien lui reprocher, si ce n'est les erreurs que fait parfois la production pendant des Shows. Certaines tenues qui ne sont pas les bonnes, certaines ailes qui ne sont pas les bonnes, il y en a eu plein, mais surtout à la fin de la saison 1. Seulement, en 2D, c'est passable voire limite moche.

     

    Par exemple, ça... Non.

    CHANSONS

    Au début de la série, la production n'a pas l'air de vouloir mettre beaucoup de chanson, et économise. Puis, elle se lâche, et nous propose de nouvelles chansons à chaque saison, et la plupart sont excellentes. De ce côté, c'est vraiment superbe.

    Après, pour les openings, Dream Parade, ça va, mais le deuxième, je l'ai mais DÉTESTÉ à un point ! Ça m’exaspérait d'entendre la musique, je ne sais pas pourquoi. Je n'arrivais pas à supporter ça ! Je crois que je n'arrive pas à apprécier les chansons d'IRis, si ce n'est Realize ou Make It.

    Par contre, quand Prizmmy fait une chanson, je l'aime toujours. L'ending "Love Trooper", lui, je l'ai beaucoup aimé !

    EN RÉSUMÉ

    La saison 2 de PriPara aurait pu être excellente. Elle aurait pu surpasser la saison 1 et être tellement, tellement bonne. Seulement, à cause de la flemmardise de la production en recyclant certains Shows, à cause de sa gourmandise en ajoutant trop de personnages, en essayant de racheter les erreurs de la saison 1 (non-développement des personnages), la saison a eu trop de choses à faire, et s'est emmêlé les pinceaux, pour se ramasser en beauté. Certains passages étaient superbement intéressants, tandis que d'autres mériteraient d'être brûlés tellement c'était énervant ou ennuyant. Elle ne parvenait pas à gérer toutes les nouvelles choses qu'elle avait entre ses mains, tellement qu'elle a dû oublier que le but premier des personnages était quand même d'être Kami Idol.

    Trop de défauts dans cette deuxième série, alors je lui mets un 5/10. 


  • Commentaires

    1
    kanonforever
    Mercredi 1er Juin 2016 à 14:15

    Voici surtout pourquoi PriPara est différent de Pretty Rhythm celui qui à écrit l'histoire de PriPara à fait idol m@ster ( et maintenant ont comprends pk pripara a trop d'idol parce que ce mec l'ecrit  ) si ca aurait été le meme que p.r ca sera largement mieux

    2
    kanonforever
    Mercredi 1er Juin 2016 à 14:16

    et aussi quand mets-tu ce que tu penses de la saison 3 jai envie de voire ce que tu penses de Jululu de Non ( Kanon ) etc

    3
    Jeudi 31 Août à 15:10

    mais c'était obliger que c'était Lala parce qu'elle a un pouvoir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :