• HaruChika

     

    Haruta to Chika wa seishun suru !

    Parce que les animes aux longs titres, j'adore.

    C'est une histoire de musique. Et même si je n'y connais absolument rien, j'aime beaucoup la musique. Et je trouve les musiciens cool. J'aimerais tellement savoir jouer d'un instrument et m'en vanter auprès de tout le monde. Parce que je suis une incapable sans talent.

    Bref. Je m'égare.

    C'est donc une histoire de musique. Plus précisément, l'histoire de Haruta et Chika dans le club d'instruments à vents. D'ailleurs il y a une activité de ce genre qui y ressemble dans mon bahut.
    Chika, notre personnage principal féminin, tombe sous le charme d'une flûte traversière (me semble-t-il), et veut donc apprendre à en faire. Elle entre dans le club des instruments à vent, et revoit son ami d'enfance, Haruta, qui joue lui aussi. A travers plusieurs enquêtes, on suit le quotidien de cet orchestre...

    Ok, mon résumé est nul. Mes résumés le sont toujours.

    Commençons par les personnages:

    Ils ne sont pas réellement intéressants, ont tous une petite personnalité sympa, mais on les oublie vite. Aucun ne m'a vraiment marquée, si ce n'est Haruta par son intelligence hors norme. Mais lui, je pense que c'est parce qu'il regarde Détective Conan le soir, avant de dormir. Autrement, c'est impossible. 
    Chika, elle, est un peu plus clichée. C'est la fille typiquement idiote, mais qui fera de son mieux pour aider les autres. Elle a un peu de mal à comprendre ce qui se passe autour d'elle, mais fait de son mieux, que ce soit pour aider ses semblables ou pour l'orchestre.

    Ensuite, les graphisme.

    Alors, rien d'extraordinaire. L'animation reste fluide, même si j'ai un peu de mal avec les yeux. Trop de couleur, en fait. Mais ça reste joli.
    ET SURTOUT, les images de transition.

    Alors là, on a affaire à un pro du dessin. Qu'est-ce que c'est beau. Des fois, je me demandais quand la transition allait arriver, juste pour pouvoir regarder l'image. Je veux dire, c'est tellement magnifique.

    Quelques images, pour le plaisir des yeux:

        

        

       

    N'est-ce pas juste magnifique ?

    Du coup, un vrai bon point pour ces images.

    La musique. Parce que c'est quand même un anime sur la musque.

    En soi, c'est complètement différent de Shigatsu wa Kimi no Uso. La musique n'est pas aussi présente, elle reste un fil conducteur, mais pas un "personnage"; si on veut. Alors je n'en ai pas entendues beaucoup. Ou alors je les ai déjà oubliées. Par contre, j'aime beaucoup le générique. Il est frais, et passe très bien dans la série.

     Ensuite, on s'attaque au plus important, l'histoire et le scénario.

    Le fait que Haruta soit amoureux du prof, j'ai trouvé ça marrant, je ne sais pas pourquoi. Je ne sais pas, peut-être le fait que je ne sois pas habituée à ce genre de triangle amoureux.

    Alors, au début je trouvais cet anime bizarre. Mélanger la musique et le mystère, je trouvais ça étrange. Aujourd'hui encore, je trouve que c'est un peu bizarre, mais je m'y suis fait. Et même si on sent quelques fois que c'est forcé, j'aime bien cet anime. Il fait bien passer le temps, et il n'est pas du tout énervant. Le fil conducteur est un peu lent, certes pour un animé de 12 épisodes c'est inquiétant, mais ça reste quand même minime. On essaie vraiment d'entrer dans l'histoire, et de la comprendre.

    J'ai trouvé Haruchika divertissant, quoi. Je l'oublierai certainement très vite, mais j'ai passé un bon moment en suivant nos petits jeunes dans leur "triangle amoureux".


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :